Si la capitale comtoise était une couleur, ce serait assurément le vert ! Deuxième plus vaste secteur sauvegardé de France, elle compte plus de 200 m² d’espaces verts par habitant. L’omniprésence du végétal est d’ailleurs ce qui frappe le plus les visiteurs. La nature est, pour bon nombre de Français, synonyme d’escapade, de vacances. Ici, elle accompagne le quotidien des habitants du travail à la maison, et se conjugue évidemment avec le sport et les loisirs. Cet environnement exceptionnel est une source de bien-être unanimement reconnue, un des éléments qui explique, en partie, pourquoi il fait bon vivre à Besançon.

Le végétal en toile de fond

La foret de Chailluz

La foret de Chailluz

L’environnement originel de la ville est un écrin de verdure. Le décor de la cité est idyllique : sept collines au milieu desquelles serpente une rivière, le Doubs. Remarquée et baptisée “la petite Rome” par Jules César en personne, la future place forte de Vauban est située au pied du massif du Jura, dans un milieu très contrasté.

Bordé par les fortifications militaires, le centre-ville historique a pris place dans le méandre du Doubs avec le spectacle de la nature à perte de vue.

Au fil des siècles, des parcs ornementaux voient le jour tandis que certains hôtels particuliers ouvrent leurs jardins au public.

Devenus promenades bucoliques ou squares, ces témoins du passé abritent de nos jours des espaces de jeu et de détente.

Les bisontins sont attachés à ces bulles d’oxygène qui agrémentent leurs quartiers et leurs déplacements, tout comme ils apprécient l’ombre protectrice de leurs arbres séculaires.

En périphérie, l’emblématique forêt de Chailluz s’étend sur près de 2 000 hectares. Ce haut lieu de la vie au grand air est le rendez-vous favori des familles et des sportifs : aires de pique-nique, découverte de la flore et de la faune sauvage, parcs animaliers, parcours santé…

Estampillée première ville verte de France, pionnière de l’écologie urbaine, Besançon veille soigneusement sur ces havres de paix qui préservent la biodiversité sur plus de 2 500 hectares.

Des initiatives écoresponsables fleurissent chaque année : jardins familiaux, vergers, éco jardins, de nombreux sites parfois labellisés sont ainsi protégés et valorisés.

Pourtant, dans ce monde végétal qui invite au farniente, la vie bouillonne. Animations culturelles et sportives, emploi, logement, tout s’accorde pour faire de Besançon une commune où il fait bon vivre.

  • Les jardins partagés de Chalezeule
  • L'orangerie municipale fait tout pour préserver la biodiversité

Les jardins partagés & l'orangerie municipale

La vie au vert, un mode tendance

Indéniablement, la ville d’art et d’histoire attire les touristes, mais elle séduit aussi chaque année plusieurs dizaines de milliers d’étudiants et de nouveaux habitants, sensibles à ce cadre de vie.

La municipalité privilégie les transports en commun avec le tramway, les bus et met à la disposition de tous des vélos en accès libre pour bouger en toute sécurité grâce aux pistes cyclables. Les déplacements urbains pour se rendre à l’université, au travail ou sortir sont aisés.

Une piste cyclable bisontine

Le patrimoine culturel en effervescence

Une des richesses de la cité est son histoire, puisque des vestiges de toutes les époques jalonnent les rues et les parcs. La ville natale de Victor Hugo et des frères Lumière, inventeurs du cinéma, est le théâtre de nombreuses animations culturelles toute l’année.

Musées, expositions, concerts font sortir les Bisontins !

Le sport n’est pas en reste avec une cinquantaine d’événements majeurs. Besançon la verte n’est pas synonyme d’ennui.

Le patrimoine culturel bisontin

En fond la maison natale de Victor Hugo transformée en musée

Un environnement propice au travail

Proche de la Suisse, l’ancienne capitale française de l’horlogerie garde son savoir-faire de précision. Elle est aussi reconnue pour son expertise dans les secteurs de pointe comme les microtechniques, le biomédical, la micromécanique et les nanotechnologies.

Cette économie dynamique favorise l’emploi et de nombreuses entreprises font le choix d’investir à Besançon. Par ailleurs, les secteurs du tourisme et du commerce génèrent également la création de postes.

Les nouveaux modes de vie, télétravail en tête, encouragent une organisation différente pour s’épanouir professionnellement.

Située à 2 heures en TGV de Paris, Lyon et Strasbourg, Besançon jouit de la qualité de vie qu’elle offre comme alternative au métro boulot dodo des grosses métropoles.

L'atelier bisontin d'horlogerie de Philippe Lebru

Atelier bisontin d'lhorlogerie de philippe Lebru par Emmanuel Eme

Habiter au vert

Achat ou location, l’immobilier a le vent en poupe dans la communauté urbaine.

Les appartements du centre ont le charme de l’ancien tandis que dans certains quartiers, les maisons offrent les avantages de la campagne en ville.

À taille égale, les prix à l’achat ou à la location sont moins élevés qu’ailleurs.

Devenir propriétaire est possible à partir de 2 000 euros le m² pour un appartement.

Avoir plus d’espace pour moins cher, les candidats sont nombreux et, bonne nouvelle, il y a de la place pour tous !

 

La capitale comtoise est idéale pour la vie étudiante, familiale et professionnelle et la présence bienveillante de la nature n’y est pas étrangère. Sans compter que les saisons font évoluer le décor dans une symphonie de couleurs, tel un tableau vivant qui vibre aussi bien paré du vert tendre des bourgeons que du spectacle rouge-orangé de l’automne.

Le parc Micaud à l'automne

Le parc Micaud en automne